PROMOTIONS D'AUTOMNE - JUSQU'À 30% DE RÉDUCTION SUR CERTAINS ARTICLES !

Pourquoi se méfier des microbilles de polystyrène dans les produits de puériculture ?

Par Naturna

 

Pourquoi se méfier des microbilles de polystyrène dans les produits de puériculture ?

 

 

La plupart des coussins d’allaitement du marché sont remplis de microbilles de polystyrène, un garnissage peu coûteux et facile à produire en grandes quantités.

 

Or, l’INERIS (L'Institut national de l'environnement industriel et des risques) a publié il y a deux ans, une étude plutôt préoccupante portant sur le HBCDD (www.ineris.fr/substances/fr/substance/getDocument/3045‎). Le HBCDD est une substance très souvent utilisée dans l’industrie pour rendre les microbilles ignifuges, c’est-à-dire résistantes au feu. Il s’avère que cette substance contenue dans les coussins d’allaitement rembourrés de microbilles ayant subi ce traitement ignifuge (traitement M1) est potentiellement dangereuse. Elle peut causer des risques d’infertilité, avoir des répercussions néfastes sur la santé de l’enfant lors de la grossesse et également des bébés nourris au lait maternel.

 

Cette matière a d’ailleurs été interdite dans plusieurs pays de l’Europe du Nord, comme l’indique l’étude. De plus, l’INERIS précise que « Pour l’Union européenne, l’HBCDD fait partie des substances PBT (persistantes, bioaccumulables et toxiques) extrêmement préoccupantes visées a l’article 57 d) du règlement REACH (ECHA, 2008b), et fait partie des substances candidates a la procédure d’autorisation. »

 

Le processus de production des microbilles de polystyrène nécessite également l’adjonction de pentane, un solvant dont les vapeurs provoquent des rougeurs et irritations de la peau mais aussi des maux de tête. Bien qu’une grande partie de ce pentane s’évapore après aération, il en subsistera toujours une faible quantité qui s’évaporera selon une durée difficile à déterminer.

 

Enfin, il apparaît également que le polystyrène expansible (PSE), transformé à l’aide de pentane, libère des COV (Composés Organiques Volatiles) dans l’atmosphère. Ce type de polystyrène peut contenir jusqu’à 50% de pentane. Il faut savoir que les COV peuvent être à l’origine de cancers tels que la leucémie.

 

Cela pourrait également être le cas du styrène, classé comme potentiellement cancérogène par l’IARC (International Agency for Research on Cancer). En 2011, le National Institutes of Health a classé le styrène dans la liste des molécules cancérigènes chimiques et biologiques (http://www.niehs.nih.gov/news/newsroom/releases/2011/june10/)

 

De nombreuses preuves que les microbilles de polystyrène ont des propriétés toxiques et qu’il faut absolument éviter que les bébés soient en contact avec cette matière.

 

Alors, quelles alternatives aux microbilles de polystyrène ?

 

Actuellement, on trouve des matières ‘propres’ comme les microbilles de polypropylène mais surtout des matières naturelles telles que la balle d’épeautre, le granulé de liège, la laine ou la ouate siliconée.

 

C’est ces dernières que nous avons choisi d’utiliser dans la fabrication de nos coussins. Nous faisons figure de pionnière en proposant aux mamans des coussins d’allaitement en coton bio, rembourrés de granulés de liège. Aujourd’hui, nous militons pour que les marques de puériculture prennent conscience des dangers du polystyrène, une substance pouvant être remplacée par des alternatives plus saines, pour le bien-être de la maman et du bébé.